Your search

In authors or contributors
  • Cet article vise à exposer la persistance d'un discours romantique associé à l'agriculture et l'impact de cette image idéalisée de la terre sur la protection des travailleurs agricoles. Le portrait romantique de l'agriculture présente ce secteur économique comme étant fragile, capricieux, essentiel à la survivance humaine et intimement lié à la fois à la vie familiale et à la souveraineté nationale. Nous verrons que le mythe agricole est favorisé par la répétition d'un certain discours d'exceptionnalisme adopté tout au long de l'histoire occidentale dans la théorie et la pratique juridique et économique ainsi que dans la culture populaire et qu'il met l'accent sur la primauté de la propriété privée et la nécessité de protéger l'agriculture contre toute ingérence. Ce mythe cache toutefois la réalité des salariés agricoles tout en justifiant un traitement dérogatoire aux lois du travail. L'analyse du contexte législatif canadien contemporain en matière de protection des salariés agricoles démontrera la persistance du discours romantique en agriculture, véhiculé par de puissants lobbys agricoles et repris par les instances politiques, et son impact négatif sur les droits fondamentaux des travailleurs de la terre.

Last update from database: 4/8/24, 3:37 PM (UTC)

Explore

Resource type

Online resource