Labour Studies Index

Nouvelles identités professionnelles des femmes et syndicalisme : une possible compatibilité ?

Document type Article
Author Le Capitaine, Catherine
Journal Relations Industrielles / Industrial Relations
Volume 66
Date 2011
ISSN 0034-379X, 1703-8138
Pages 98-121
URL http://www.erudit.org/fr/revues/ri/2011-v66-n1-ri/1005107ar/

Abstract

Cette étude examine le cas du Mouvement Desjardins dans le secteur financier au Québec. À partir d’un sondage téléphonique auprès de 576 employées syndiquées du Mouvement Desjardins, les principaux résultats de cette recherche quantitative font valoir une plus grande remise en question du syndicalisme par les professionnelles, les personnes développant de faibles sociabilités au travail et celles qui sont insatisfaites de leur salaire. En contrepartie, les conditions de travail défavorables et les actions syndicales proactives et démocratiques renforcent l’adhésion syndicale des femmes.Le cadre de la recherche sollicite quatre approches théoriques afin de dégager les principaux éléments du rapport d’emploi pouvant affecter l’adhésion syndicale. Tout en considérant les approches matérialiste et instrumentale, le principal apport théorique de cet article prescrit une jonction entre les nouvelles identités professionnelles des femmes, sources d’effritement du syndicalisme, et les actions syndicales, sources de renforcement du syndicalisme.En s’insérant dans les débats actuels sur l’avenir du syndicalisme, cet article se penche sur le rapport identitaire des femmes syndiquées à l’égard du syndicalisme. En abordant la crise du syndicalisme par la difficulté de représenter la main-d’oeuvre professionnelle dans le secteur des services, cette étude vise à saisir l’arrimage entre les nouvelles identités professionnelles des femmes et l’adhésion syndicale.