Labour Studies Index

Participation financière et climat social : une analyse des perceptions comparées dirigeants/salariés

Document type Article
Author Guery, Loris
Author Stévenot, Anne
Journal Relations Industrielles / Industrial Relations
Volume 68
Date 2013
ISSN 0034-379X, 1703-8138
Pages 290-311
URL http://www.erudit.org/fr/revues/ri/2013-v68-n2-ri0631/1016320ar/resume/

Abstract

L’article s’interroge, dans la perspective de l’institutionnalisme économique de Commons, sur la relation unissant les dispositifs de participation financière au climat social, appréhendé par le biais de la perception qu’en ont les dirigeants et les salariés, d’une part, et par des indicateurs de dysfonctionnements sociaux, tels que l’absentéisme et les conflits sociaux, d’autre part. La question des caractéristiques de ces pratiques (modalités de négociation présidant à leur mise en oeuvre, types de dispositifs, mode de calcul) est également posée. L’étude empirique est fondée sur l’exploitation de l’enquête REPONSE qui représente un échantillon de 3 000 établissements français et de 8 000 salariés. Au-delà des différences de perception entre dirigeants et salariés, les résultats, obtenus à l’aide de modèles de régressions logistiques, mettent tout d’abord en évidence que plus que le montant versé, c’est l’existence même d’un dispositif de participation financière qui influence le climat social. Par ailleurs plus les dispositifs apparaissent comme désintéressés de la part de l’entreprise et meilleur est le climat social du point de vue des salariés. Les modalités de conclusion de l’accord de participation financière, notamment l’intervention des syndicats, ont également une influence sur le climat social. Compte tenu des différences de résultats pouvant exister selon que l’on s’intéresse à la perception des dirigeants, à celle des salariés ou aux indicateurs de dysfonctionnements sociaux, l’article met également en lumière l’importance pour les recherches sur le climat social de prendre en compte à la fois les dimensions objectives du climat social et la perception qu’en ont les acteurs.