Labour Studies Index

Le renouveau syndical au Mexique sous le premier gouvernement de transition

Document type Article
Author Bensusán, Graciela
Journal Relations Industrielles / Industrial Relations
Volume 61
Date 2006
ISSN 0034-379X, 1703-8138
Pages 708-732
URL http://www.erudit.org/fr/revues/ri/2006-v61-n4-ri1626/014767ar/

Abstract

Partant de l’ascension au pouvoir d’un nouveau parti politique au Mexique en l’an 2000, cet article s’intéresse au processus de renouvellement des syndicats, en particulier à leurs capacités de tirer profit des occasions d’action impulsées par ce changement politique. Alors que le mandat du nouveau gouvernement touche à sa fin, force est de constater que le syndicalisme mexicain traverse une période de transition truffée d’incertitudes et de conflits. Plusieurs facteurs confirment la crise du modèle corporatiste et, du même coup, la perte d’influence des syndicats traditionnels et l’essor de nouvelles formes d’action syndicale. Néanmoins, la transition vers des formes de gouvernance démocratiques fondées sur l’autonomie syndicale, la pleine citoyenneté des travailleurs et le principe de l’État de droit demeure incomplète. Il en résulte que la formulation d’un nouveau cadre institutionnel s’avère indispensable à l’émergence d’acteurs syndicaux renouvelés, soucieux de démocratie et de transparence.