Labour Studies Index

Faut-il se soucier de ses professionnels pour les mobiliser ? : Une réanalyse de données

Document type Article
Author Wils, Thierry
Author Labelle, Christiane
Journal Relations Industrielles / Industrial Relations
Volume 59
Date 2004
ISSN 0034-379X, 1703-8138
Pages 705-723
URL http://www.erudit.org/fr/revues/ri/2004-v59-n4-ri964/011335ar/

Abstract

Selon les perspectives théoriques de la mobilisation et du choc des cultures, un style de gestion trop directif ne répond pas aux attentes d’autonomie des professionnels, ce qui risque de se traduire par une démobilisation. Pourtant les conclusions d’une étude empirique (échantillon de plus de 2 000 professionnels du secteur public) remettent en cause ces perspectives théoriques en affirmant que les professionnels préfèrent davantage être enrégimentés par leur supérieur que d’être indépendants (ne pas être contrôlés par leur supérieur). Une réanalyse des données conduit à des conclusions plus nuancées. La satisfaction des professionnels envers le style de gestion de leur supérieur augmente au fur et à mesure que les styles de gestion sont plus ouverts. De plus, un modèle d’équations structurelles indique que la dimension humaine du style de gestion (participation) et la satisfaction des professionnels envers cette dimension jouent un rôle important dans la mobilisation des professionnels. Il est donc important de se soucier de son personnel pour le mobiliser.