Labour Studies Index

Les facteurs explicatifs de la propension à se syndiquer dans les services privés

Document type Article
Author Bergeron, Jean-Guy
Journal Relations Industrielles / Industrial Relations
Volume 49
Date 1994
ISSN 0034-379X, 1703-8138
Pages 776-793
URL http://id.erudit.org/iderudit/050975ar

Abstract

Au Canada, le secteur des services privés, qui compte 40,4 % de la main-d’œuvre, n'a qu'une densité syndicale de 10,7 % comparativement à 37,9 % pour le secteur privé des biens (26,9 % de la main-d’œuvre) et 58,6 % pour le secteur public (32,7 % de la main-d’œuvre). Notre enquête démontre pourtant que près de 40 % des travailleurs non syndiqués des services privés des villes de Montréal et de Toronto désirent se syndiquer. Les facteurs explicatifs les plus importants de cette propension à se syndiquer sont les attitudes envers les syndicats, l'influence du groupe informel de travail, la solidarité avec les travailleurs et la satisfaction au travail. Les implications de cette enquête pour les acteurs du système de relations industrielles sont explorées.