Labour Studies Index

L’efficacité des clauses d’indexations des salaires

Document type Article
Author Lacroix, Robert
Author Cousineau, Jean-Michel
Author Viel, Andre
Author Roy, Jean-Charles
Author Michaud, Sharon
Author Chouinard, Jacques
Author Robichaud, Jean-Marc
Journal Relations Industrielles / Industrial Relations
Volume 37
Date 1982
Pages 206-225
URL http://www.erudit.org/revue/ri/1982/v37/n1/029240ar.html?vue=resume

Abstract

Les fortes poussées inflationnistes de la dernière decennia n'ont pas manqué de soulever un intérêt marquee chez plusieurs groupes sociaux, dont les travailleurs organisés, en faveur de l'indexation de leurs revenus. Quelles sont les caractéristiques principals du phénomène d'indexation des salaires au Canada? Quelle en est l'étendue? quels facteurs permettent d'en expliquer l'évolution dans le temps? quel est et comment mesurer le degré d'efficacité de tells clauses dans les conventions collectives? quels en sont les effets sur les structures de salaires, tant au niveau local que national, sur les coûts de production et sur l'inflation? Voilà parmi d'autres un certain nombre de questions qui préoccupent tant l'analyste que l'acteur immédiat du système de relations industrielles. Parmi les quelques etudes récentes sur le sujet au Canada, deux ont suscité des commentaires critiques particulièrement au niveau du concept d'efficacité des clauses d'indexation et de sa mesure. La première réalisée par Jean-Michel Cousineau et Robert Lacroix1 de l'Université de Montréal utilise des données inédites de Travail Canada sur l'ensemble des conventions de 200 employés et plus au Canada, à l'exclusion du secteur de la construction, et couvre la période1970 à 1977. Dans la seconde, Sharon Michaud et Jean-Charles Roy2 de Travail Canada appuient leurs observations sur des données provenant des conventions collectives de 500 employés et plus au Canada, à l'exclusion du secteur de la construction, signees entre janvier 1978 et décembre 1980. Étant donné la preoccupation commune qui anime certains commentaires, le lecteur trouvera dans l'ordre les commentaires d'André Viel et Jacques Chouinard du Bureau de recherche sur la rémunération (Québec) sur l'étude de Cousineau et Lacroix suivis de la réplique des auteurs et les commentaires de Jean-Marc Robichaud et Jacques Chouinard du Bureau de recherche sur la rémunération (Québec) sur l'étude de Michaud et Roy également suivis de la réplique des auteur.