Labour Studies Index

Updated: 2021-01-05

Qu'en est-il de la singularité québécoise en matière de syndicalisation ?

Document type Article
Author Rouillard, Jacques
Journal Relations Industrielles / Industrial Relations
Volume 51
Date 1996
ISSN 0034-379X, 1703-8138
Pages 158-176
URL http://id.erudit.org/iderudit/051079ar

Abstract

Les médias font régulièrement référence au taux très élevé de syndicalisation au Québec qui ferait de la province un château fort du syndicalisme en Amérique du Nord. Cette opinion est fondée sur les estimations de la densité syndicale fournie par le ministère du Travail du Québec dans sa publication annuelle Les relations du travail. Une analyse critique des sources et de la méthodologie utilisée par cet organisme montre que ses évaluations depuis le début des années 1980 ont tendance à surestimer fortement la syndicalisation. Les estimés fournis par Statistique Canada (CALURA et enquêtes) permettent une meilleure approximation du taux de syndicalisation qui se situerait à environ 41 % en 1992. Parmi les provinces canadiennes, le Québec est dans le peloton de tête avec la Colombie-Britannique, mais derrière Terre-Neuve. Ce taux relativement élevé le place au dixième rang parmi les pays industrialisés en 1989.